AccueilL’exploitationTrucs & astuces CharcuterieNos repasContact
La ferme de Pibois : une agriculture raisonnée
LA FERME DE PIBOIS
Nous sommes heureux de vous accueillir sur notre site. La ferme de Pibois, c’est avant tout un mode de vie tourné vers l’avenir à l’heure où le monde cherche une nouvelle qualité de vie.
 




LE PIBOIS
44540 VRITZ
Tél / Fax : 02 41 92 96 56
alain.lecomte44@orange.fr

 
 
Toujours à l’écoute de nos clients, nous accordons une attention particulière au traitement de leurs demandes et nous y répondons avec notre professionnalisme habituel.

 
Bien cuire

• Au gril, à la poêle, en sauteuse, à la cocotte, le porc se prête volontiers à toutes les préparations culinaires Cependant, pour que sa viande reste tendre, juteuse et savoureuse, sa cuisson doit être conduite lentement à feu modéré. La viande de porc se déguste à point.
Pendant la cuisson et afin qu’elle ne perde pas son jus, il ne faut jamais piquer la viande avec une fourchette pour la retourner mais utiliser une spatule. Elle peut être salée avant ou après la cuisson.

Une viande cuite à l’os est toujours plus savoureuse que désossée. La viande de porc aime les saveurs fortes et les épices de haut goût, et tout autant les préparations aigres-douces et sucrées : elle fait merveille cuisinée ou accompagnée de pommes, poires, pruneaux, abricots et raisins secs, pêches, figues ou oranges ; elle se pare d’exotisme en compagnie de bananes, ananas ou mangues. Tous les légumes, frais ou secs, lui conviennent.

 

http://91.68.209.8/bmi/www.fermeduplessis.com/images/viandes.jpg

http://91.68.209.9/bmi/www.fermeduplessis.com/images/laurier.jpg

 

Morceaux à choisir

Poids moyen par personne

Temps de cuisson

Grillades

Grillade

150g

8 à 10 mn

Côtes

Échine

Travers

Carré rôti

Côtes premières

200g avec os

35 mn

Et/ou secondes

par livre

Jambon au four

Jambon

200g avec os

35 mn

par livre

Rôti
 

Filet

150g

30 mn

Épaule

200g avec os

par livre

Rouelle

 

 

Pointe

 

 

http://91.68.209.8/bmi/www.fermeduplessis.com/images/persil.jpg

 
MIEUX CONNAÎTRE SES MORCEAUX

C’est s’offrir d’autres saveurs


 

A l’achat, la viande de porc doit être claire, légèrement rosée avec un grain serré et une graisse dense et bien blanche.
Elle se conserve de deux à trois jours au réfrigérateur, dans son emballage d’origine. Pour qu’elle soit bien tendre, il ne faut pas la cuire dès sa sortie du réfrigérateur, mais la laisser quelques minutes à température ambiante.
La viande de porc peut être congelée et se garde alors plusieurs mois au congélateur. Elle nécessite quelques heures de décongélation au réfrigérateur, avant la cuisson.
Goûteuse
 
La viande de porc, tendre et savoureuse, est cuisinée partout dans le monde. C’est une viande aux multiples facettes et, selon Pline l’Ancien, elle présenterait plus de 50 saveurs différentes, selon qu’elle est cuite en potée ou en ragoût, rôtie, grillée, poêlée ou sautée, servie chaude ou froide. Elle se prête à la plus simple des préparations comme à la plus sophistiquée.
Moelleuse et savoureuse, la viande de porc se déguste en toute occasion.


Diététiquement porc
 

Contrairement à une idée reçue, la viande de porc n’est pas très grasse. Sa teneur en lipide varie selon les morceaux. Ainsi, la teneur en matière grasse des différents morceaux est modérée et varie entre 2%(noix, filet mignon) et 15%(échine).
La viande de est également riche en protéines, en fer et en vitamines du groupe B notamment en vitamine B1, nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux.
 

http://91.68.209.11/bmi/www.fermeduplessis.com/images/oignon.jpg

http://91.68.209.10/bmi/www.fermeduplessis.com/images/bouquet-aromates.jpghttp://91.68.209.8/bmi/www.fermeduplessis.com/images/alimentation.jpg

Les Grillades : Les badigeonner de graisse et les faire mariner avant de les faire griller à feu vif et les arroser souvent au cours de la cuisson. Préférer les morceaux entrelardés comme l’échine, la grillade, le travers ou la poitrine.
 
Le sauté : la viande, découpée en morceaux, revenue à l’huile puis mouillée de bouillon, mijote doucement à feu doux. Le fond de cuisson, réduit à découvert, donne la sauce. La poitrine fait d’excellents sautés.
 
Les poêlés : la grillade, les côtes, le travers et le filet mignon se prêtent tout particulièrement à ce mode de cuisson qui permet aux sucs de la viande de caraméliser.
 
Le braisé : palette, échine, travers et plat de côtes excellent dans cette cuisson qui rend la viande moelleuse et donne un jus savoureux.
 
Le rôti : cuit au four ou à la cocotte, mieux vaut choisir le carré de côtes, le milieu ou la pointe du filet, l’épaule, la rouelle de jambon. Cuite avec ses os, la viande sera plus moelleuse.

 

Le dicton selon lequel « tout est bon dans le cochon » doit retrouver tout son sens.
 

Considéré comme un aliment populaire, le porc a malheureusement été ignoré pendant de nombreuses années, avant de revenir au premier plan grâce à des qualités nutritionnelles remarquables et insoupçonnées.

Des protéines de qualité, des graisses facilement séparables du muscle - ce qui donne une viande maigre - des acides gras majoritairement insaturés, protecteurs cardio-vasculaires.
Le porc ne contient par ailleurs pas plus de cholestérol que le poulet, et, grâce à sa teneur exceptionnelle en acide gras mono-insaturés (particulièrement en acide oléique), il peut jouer un rôle dans la prévention des maladies cardio-vasculaires.
 
Très digeste, le porc est également riche en vitamines B et contient du zinc et du phosphore en bonne proportion. Quant aux abats de porc, ils représentent une source naturelle de vitamine A et de fer.
 
Ainsi 400 grammes de viande de porc par semaine peuvent s’intégrer dans la ration équilibrée et gastronomique de chacun.

« tout est bon dans le cochon »! Des morceaux très variés, présentés sous différentes formes satisferont tous les goûts...
+ d infos sur …

http://www.leporc.com/

 

Accueil|L’exploitation|Trucs & astuces|Charcuterie|Nos repas|Contact